Guitare en scène 2017
14 November 2018
Guitare Xtreme n°72 Janv/Fev 2016
14 November 2018

Week-end “Internationales de la guitare” 2016

La Dépêche du midi 24/09/2016 par Gérald Camier

Le Toulousain Nicolas Dewitte, qui fabrique des amplis pour guitare, sera présent ce week-end à l’Hôtel de région pour le salon des luthiers dans le cadre des Internationales de la guitare.

Le festival montpelliérain les Internationales de la guitare (24 septembre-15 octobre) décentralise, pour la première fois cette année, son salon des luthiers à l’Hôtel de région à Toulouse, aujourd’hui et demain. Près de soixante luthiers de la France entière seront présents pour le plus grand bonheur des guitaristes. Parmi eux, Nicolas Dewitte, un Toulousain âgé de 38 ans qui a deux passions : il est professeur de sport à l’université Paul-Sabatier en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) et fabrique des amplis pour guitare. Lui-même guitariste et touche-à-tout talentueux, il s’est lancé depuis 2004 dans la fabrication d’amplificateurs de haut vol, faits main, qui tranchent avec ce qu’on a l’habitude de voir sur le marché.

«En 2004, lorsque je suis arrivé à Paris pour mon travail, j’ai rencontré Stéphane Pointeau qui au départ modifiait mes amplis, raconte-t-il. Je fabriquais déjà des baffles, un peu d’ébénisterie, je jouais de la guitare. Quand j’ai vu ce qu’il était capable de réaliser d’un point de vue électronique, on a sympathisé. On a commencé à s’échanger des plans, créer des trucs ensemble et on s’est dit, il faut qu’on structure une gamme. Au début, on est parti dans tous les sens et un jour, on a décidé de se recentrer sur une gamme de pédales. Uniquement du drive, du crunch, de la distorsion, du boost, mais on ne fait pas d’effets de modulation. On s’est concentré sur la colonne vertébrale du son, sur des pédales et ensuite des amplis.»

Ainsi est née la Dewitte Wired, une marque d’amplis et de pédales pour guitares et basses. «Notre identité sonore passe par le fait de développer nos propres circuits sans pratiquer de clonage afin de garantir définition et dynamique au musicien». Quand l’ampli guitare devient objet de collection, personnalisé, les commandes fusent. Dernier acquéreur en date, le groupe toulousain Kid Wise (pop progressive), qui a notamment fait la musique pour la pub Carte Noire (café) et en pleine ascension depuis deux ans. «J’ai du matos à faire pour eux, mais aussi pour des formations un peu connexes autour de Kid Wise : notamment pour After Marianne et Bruit, des groupes qui ont une approche post-rock, moderne, avec beaucoup d’ambiances.»

Le salon de lutherie, une ouverture commerciale ? «C’est un moment où on fait du business, mais aussi un moment où on se retrouve tous. Il y a des luthiers avec qui je travaille de manière privilégiée. On se retrouve sur des supports dédiés, des forums, et ce sont des moments privilégiés pour rencontrer le musicien qui peut potentiellement nous acheter du matériel». À découvrir absolument.